L’association

QuidJuris est une association au sens des articles 60 et suivants du Code civil créée en 2011 par quatre juristes diplômés de la Faculté de Droit de l’Université de Lausanne. Elle a pour buts statutaires de fournir des conseils juridiques aux particuliers et aux entreprises à des tarifs accessibles d’une part, et de donner de l’expérience pratique à des étudiants et/ou jeunes diplômés en droit d’autre part.

Nos services

L’association QuidJuris a pour mission de dispenser des conseils juridiques individualisés à toute personne désireuse de faire valoir ses droits. Dans un souci d’efficacité et d’économie de temps et d’argent pour ses clients, l’association a choisi de s’orienter dans le conseil juridique par internet. Ce mode de fonctionnement permet au client de prendre rapidement connaissance de sa situation juridique, et ceci à moindres frais.

Nos avantages

Nous traitons chaque question avec toute la rigueur et l’implication nécessaires afin de donner une réponse personnalisée aux problèmes qui se posent. En tant qu’association à but non lucratif, QuidJuris propose des tarifs avantageux afin que tout un chacun puisse faire valoir ses droits, sans que l’aspect financier ne devienne un obstacle. Notre équipe répond à chaque demande dans des délais brefs afin de lever toute incertitude quant à la situation litigieuse.

Le comité de l’association QuidJuris

  • Michaël GeigerPrésident et membre fondateur

    En 2013, Michaël Geiger a obtenu, avec la distinction magna cum laude, sa Maîtrise universitaire en Droit en sciences criminelles, mention magistrature. Il a exercé les activités de greffier au Tribunal de Prud’hommes de l’arrondissement de Lausanne pendant deux ans et en parallèle à ses études universitaires, puis à plein temps au Tribunal des mineurs de Lausanne pendant près de trois ans. Il effectue actuellement un stage d’avocat au sein d’une étude de la place lausannoise. Après avoir publié “La problématique du travail carcéral en Suisse” en 2014, il a contribué dans deux ouvrages de référence dans le domaine du droit pénal des mineurs parus en 2018 (Petit commentaire DPMin et Droit pénal et justice des mineurs en Suisse – DPMin et PPMin).

  • Tiffany SmithSecrétaire et membre fondatrice

    Tiffany Smith est originaire de la région lausannoise, où elle obtient son Master en Magistrature de la Faculté de Droit de l’Université en février 2014. Elle débuta alors en tant que consultante juridique au sein de l’ASLOCA, où elle occupera également le poste de Secrétaire Générale pour deux années consécutives. Actuellement, elle continue d’exercer son métier de juriste au sein de l’association et, depuis janvier 2018, est mandataire agréée pour défendre les intérêts des locataires devant Tribunal des Baux du Canton de Vaud. 

  • Giuliano ScuderiTrésorier et membre fondateur

    Giuliano Scuderi a fait son entrée à la Faculté de Droit de l’Université de Lausanne en 2008. Son choix est motivé par les dimensions sociales et pluridisciplinaires de cette branche. Il a obtenu son Bachelor en 2011, puis un Master en Droit et sciences criminelles en 2013. La même année, il a publié un travail intitulé : “Droit pénal des mineurs : cohabitation possible entre peine et mesure au sein d’un même établissement ?”. Entre août 2013 et septembre 2015, il a effectué son stage d’avocat dans une étude lausannoise et a obtenu son brevet d’avocat en septembre 2015. Depuis avril 2016 il exerce la profession d’avocat au sein de l’étude Besselegal à Nyon, spécialisée en droit contractuel et en propriété intellectuelle.

 

Les conseillers juridiques

 

  • Scott Greinig

    D’origine britannique, Scott Greinig grandit dans le canton de Vaud où il s’oriente dès le gymnase vers le monde juridique. Il continue dans cette voie en poursuivant ses études à l’Université de Neuchâtel où il obtient son Bachelor en droit en 2016. Très actif dans le monde associatif, il fut notamment membre du comité de l’European Law Students’ Association. Bilingue en anglais et en français, il décide d’entreprendre un double Master aux Universités de Neuchâtel et Lucerne afin de consolider son allemand. Il débutera son stage d’avocat en été 2019.

 

 

 

 

 

 

  • Lionel Hort

    Après l’obtention de sa maturité en économie et droit au gymnase de Beaulieu, Lionel Hort entre à la Faculté de droit, des sciences criminelles et d’administration publique de l’Université de Lausanne, et y obtient en 2017 un Bachelor, pendant lequel il effectue notamment une année d’échange à l’Université de Bâle. Pendant son Master, mention droit du contentieux et théorie juridique, il fait partie des finalistes du concours juridique “Swiss Moot Court” édition 2017-2018. Il siège au conseil de l’Ecole de droit de l’UNIL, et travaille en parallèle à ses activités universitaires dans une étude d’avocats lausannoise. Il est heureux de faire partie de l’association QuidJuris depuis février 2018, et prépare un mémoire en philosophie du droit sur la justice prédictive.

 

 

 

 

 

 

 

  • Charlotte Savary
    Après une maturité option philosophie et psychologie au Gymnase du Bugnon à Lausanne, Charlotte Savary a ensuite étudié l’allemand pendant six mois à Berlin. Elle s’inscrit par la suite à la Faculté de Droit à l’Université de Lausanne où elle effectue sa troisième année à l’Université de Zürich. Elle obtient son Bachelor en 2017. S’intéressant à la profession de magistrat, elle entame un master en droit, mention magistrature à l’Université de Lausanne. Elle souhaite effectuer son travail de mémoire en droit pénal des mineurs. En parallèle de ses études, elle collabore avec Quidjuris, travail au service de néonatalogie du CHUV ainsi qu’aux Docks, salle de concert à Lausanne.